Vos résultats de recherche

7 jeux de mémoire pour seniors

Comme nous l’avons vu précédemment, de multiples jeux de mémoire pour seniors sont possibles pour faire travailler votre mémoire. Selon vos préférences, votre niveau, vous trouverez forcément votre bonheur ! 


Je souhaite entrer en contact avec un conseiller


En passant par des jeux de société, des jeux de mémoire ou dans votre quotidien, la mémoire est constamment sollicitée et ces jeux vous permettent donc la stimulation des cellules nerveuses qui, vont elles-mêmes faire travailler les fonctions cognitives de votre cerveau. Vous entraîner en vous amusant, voilà ce que vous pourriez faire de votre retraite !Voici quelques exemples d’exercices à réaliser : 

  • Le jeu de memory : Très connu, il consiste à découvrir deux images à caractère identiques. Si les deux images retournées ne sont pas les mêmes, il faut alors se souvenir des précédentes images pour savoir où trouver la deuxième. 

Ce jeu se joue avec des cartes ou des objets à condition qu’ils soient identiques. Des variables peuvent être imposées (environnement bruyant, ajout de carte…)

  • La brain box : Un jeu moins connu mais tout aussi efficace, la brain box c’est des cartes d’animaux par exemple, il s’agit de mémoriser les caractéristiques de la carte pour ensuite répondre à des questions. 
  • Les jeux électroniques comme Simon : Un tableau interactif et coloré qui diffuse des sons. Le but étant de reproduire une mélodie après l’avoir écouté en appuyant sur les bonnes couleurs.
  • Les applications de téléphone : Désormais, des applications peuvent entraîner la mémoire simplement.
  • La bataille navale ou le cluedo : Ces jeux peuvent également faire l’objet d’un entraînement, ils demandent de la concentration pour retenir les informations qui ont été communiqué, quels indices ont déjà été donné… 
  • La vie sociale : Plus basique que n’importe quel jeu, la vie sociale est très importante, elle permet de faire travailler la mémoire au quotidien lors de discussion avec des amis, de prise de rendez-vous…
  • L’entraînement écrit : Il s’agit d’écrire ce qui vous passe par la tête, peut être dix ou douze mots. Après cette étape prenez 5 minutes pour vous relire et retourner la feuille. 

Réécrivez dans la mesure du possible ce que vous avez précédemment écrit. 

Commençons par prendre connaissance des différents types de mémoire pour savoir comment entretenir correctement celle-ci. Le terme est vaste, la mémoire se décompose donc plusieurs aspects : 

La mémoire immédiate : Elle correspond à la capacité à pouvoir retenir des informations qui nous ont été transmises à court terme. Par exemple, le fait d’intégrer les règles d’un jeu que nous ne connaissons pas. C’est la mémoire la plus active, car elle est indispensable dans les activités du quotidien. 

La mémoire à long terme : Selon la nature de l’information à retenir, deux types de mémoire entrent en jeu : 

  • La mémoire explicite qui met en oeuvre la mémorisation d’informations que l’on peut exprimer par la langage. Elle est facilement transmissible à autrui. 
  • La mémoire implicite, qui, à l’inverse est difficilement transmissible. Elle correspond à l’acquisition de compétences, comme le fait de savoir faire du vélo par exemple. 
  • La mémoire sémantique : C’est la mémoire des faits et des concepts théoriques. C’est ainsi, que nous sommes capables de transmettre notre histoire, notre personnalité et le monde qui nous entoure. 
  • La mémoire procédurale : Elle correspond à une mémoire implicite qui consiste à pouvoir reproduire des gestes par le biais d’automatismes, de savoir-faire acquis avec l’expérience, d’habiletés…. La mémoire procédurale est inconsciente, car le cerveau a préalablement enregistré le geste qui se révèle être quotidien. 
  • La mémoire perceptive : Elle mobilise nos cinq sens en stockant des images, des sons, des goûts… Cette mémoire est inconsciente et correspond à des perceptions à la fois visuelles, tactiles, auditives, gustatives ou encore sonores. 

Si cette mémoire est à long terme, elle s’entretient au quotidien car nos sens ne nous permettent pas de se souvenir exactement de ce que l’on a ressenti. Par exemple, si vous entendez le bruit d’une moto, vous vous en souviendrez précisément pendant quelques secondes, puis, le bruit sera modifié par votre inconscient. C’est donc en prenant connaissance des différents acteurs dans votre mémoire que vous pourrez ensuite entraîner votre mémoire de manière optimale. Cibler les causes d’une perte de mémoire est l’étape fondamentale d’un bon traitement. 

De nombreuses situations peuvent entraîner la perte partielle de la mémoire chez un individu, d’autant plus chez les personnes âgées qui rencontrent souvent des problèmes dans leurs capacités cognitives. Pour vous aider à identifier les causes, voici quelques exemples : 

  • La fatigue et le manque de sommeil réparateur. Souvent la cause la plus répandu, la fatigue est un élément déclencheur dans la perte de la mémoire du fait que le cerveau enregistre chaque information perçues durant la journée, lors d’un profond sommeil. 
  • Le stress et la dépression. Logique, les états de stress et de dépression nous mène à oublier plus facilement, notamment à cause d’une absence de repère dans le temps, d’un manque d’intérêt de la personne…
  • La consommation de drogue, d’alcool ou de tabac 
  • La prise de certains médicaments ayant pour effet, la relaxation du système nerveux (anti-dépresseurs, somnifères…) 
  • Certaines carences alimentaires comme la vitamine B1 ou B12 que contient la protéine animale. 

En connaissant les causes de votre perte de mémoire, vous pourrez mieux identifier les solutions de traitement. Cela se poursuit également par un questionnement profond. 

  • Ma mémoire me fait défaut dans quelle situation ? 
  • De quoi suis-je capable de me souvenir ? 
  • Ai-je des souvenirs sur le long terme ou sur le court terme ? 
  • Depuis combien de temps ai-je des difficultés ?
  •  Quel aspect de ma mémoire est touché ? 

D’autres moyens autre que les jeux sont très efficaces pour la mémoire, mais encore une fois cela reste assez subjectif à chacun, alors en reprenant les différents jeux de mémoire qui vous ont été proposés précédemment vous pourrez ainsi stimuler votre mémoire.
Bien sûr, ces jeux ne représentent qu’un petit échantillon des jeux existants, je vous propose donc, de faire vous-même, vos recherches et de laisser parler votre imagination pour des dérives plus amusantes les unes que les autres. 

Car ne l’oubliez pas, la mémoire est sélective, elle ne se souvient que de ce qui l’a marqué ! Des tests disponibles sur internet peuvent être réalisés pour situer vos difficultés de mémorisation. Rendez-vous sur le site https://www.mon-qi.com/test-memoire/test.php ou encore http://www.jeu-test-ma-memoire.com/tests-de-memoire, pour plus d’informations. 

Articles annexes : 
Sites de rencontres pour seniors : lequel choisir ?
Pourquoi adhérer à un club de loisirs pour seniors ?
Photographe pour mannequins seniors et création de book
L’entraînement cérébral pour les séniors
7 jeux de société pour seniors
Cours d’informatique à des seniors ou débutants en ligne
Comment choisir un vélo adapté pour personnes âgées
Quelle gymnastique conseiller pour des personnes âgées
3 exercices pour améliorer son équilibre quand on est senior
Gym pilates pour seniors : une méthode de gym douce
Les 5 meilleurs exercices de gym douce pour seniors
Le jardinage : une activité idéale pour les seniors

  • Recherchez une résidence

    Plus d'options de recherche
  • Contactez-nous

Comparaison des résidences