Trouver votre résidence
Plus d'options de recherche
nous avons trouvé 0 résultats
Vos résultats de recherche

Les aides financières pour les retraités

Avec le temps, la vie évolue et vos besoins aussi. la perte d’autonomie engendrent souvent des coûts importants, parfois difficiles à assumer avec une pension de retraite pour unique ressource. Afin de réduire les dépenses liées au maintien à domicile et au logement, plusieurs organismes proposent des aides pour les seniors et les retraités.


Je souhaite entrer en contact avec un conseiller


L’APA


L’APA (l’allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide financière allouée aux personnes âgées dépendantes. Elle participe aux dépenses à domicile (repas, toilette, accueil de jour, mobilité), en établissement, elle finance une partie du montant de l’EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ou de l’USLD (unités de soins de longue durée). L’allocation personnalisée d’autonomie est versée par le conseil départemental. Vous devrez remplir un document auprès du CCAS (centre communal d’action sociale).

Les conditions requises pour en bénéficier sont : 

  • Avoir 60 ans ou plus,
  • Être en situation de perte d’autonomie nécessitant une aide quotidienne,
  • Avoir un GIR entre 1 et 4,
  • Résider en France, être en situation stable régulière pour les étrangers


Les aides fiscales


Pour les personnes imposables : La Réduction d’Impôt. Elle prend en compte à hauteur de 2500€ maximum par personne les dépenses d’hébergement et de dépendance (déduction faite de l’APA et aides au logement). A noter : il faut avoir des frais liés à la dépendance pour bénéficier de la réduction d’impôt (pas seulement des frais d’hébergement).

Pour les personnes non-imposables : Le Crédit d’Impôt. A compter de l’imposition des revenus de l’année 2017, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt, si vous faites appel à un service d’aide à domicile ou si vous employez directement une aide à domicile. Le crédit d’impôt est égal à 50 % de vos dépenses annuelles d’aide à domicile (déduction faite de l’APA et autres aides).


Les aides au logement : APL, ALS et ASH


L’APL qui est l’aide personnalisée au logement ainsi que l’ALS qui est l’allocation de logement sociale ont pour but de réduire les coûts des logements des personnes âgées vivant à leur domicile ou en établissement. L’APL est versée à une condition, que le logement soit conventionné. Si toutefois le logement n’est pas conventionné vous pourrez percevoir l’ALS. Vous pourrez demander les aides au logement auprès de la CAF (la caisse d’allocations familials) ou de la MSA (la mutuelle sociale agricole) L’ASH qui est l’aide sociale à l’hébergement pourra, quant à elle, être accordée à la personne hébergée en Résidence-Autonomie, en EHPAD ou en USLD (unité de soins de longue durée) disposant de places habilitées. Cette aide est versée par le conseil départemental, et la demande est à faire auprès du CCAS de votre ville.Les conditions nécessaires pour percevoir les aides au logement sont d’avoir plus de 65 ans ou 60 ans si vous êtes reconnu inapte au travail, résider en France et être en situation stable pour les étrangers, avoir des ressources inférieures au montant des frais d’hébergement.


Les aides de la caisse de retraite CNAV


L’Aspa qui est l’allocation de solidarité aux personnes âgées remplace le minimum vieillesse depuis 2006. Elle est accordée aux retraités ayant de faibles ressources. Les conditions requises pour bénéficier de l’Aspa est d’avoir 65 ans ou plus, être retraité ou avoir l’âge légal de départ à la retraite, ne pas dépasser le plafond des ressources et résider depuis 6 mois minimum en France. L’ASPA est versée par la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse), ou la MSA (la sécurité sociale agricole) si vous dépendez du régime agricole.


L’ARDH (L’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation)


L’ARDH est une aide dont vous pourrez bénéficier pour une durée de 3 mois maximum après une hospitalisation afin d’améliorer votre cadre de vie et vous accompagner dans votre rétablissement. Les conditions pour bénéficier de l’ARDH est d’être un retraité de plus de 55 ans, relever du régime général de la sécurité sociale, ne pas bénéficier d’autres prestations comme l’APA par exemple, être en GIR5 ou GIR6. Pour bénéficier de l’ARDH, vous devrez en faire la demande au minimum 24h avant la sortie de l’hôpital. Cette aide est versée par la CNAV qui est la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse.


L’Aide aux Travaux d’Amélioration de l’Habitat


Si vous êtes retraité du régime général et que vous souhaitez réaliser des travaux de rénovation de votre logement afin de prévenir la perte d’autonomie (isolation, accessibilité, sanitaires), votre caisse de retraite peut vous accorder une aide financière. Cependant vous n’aurez pas le droit à cette aide si vous bénéficiez de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), l’ACTP (Allocation Compensatrice pour Tierce Personne), la PCH (Prestation de Compensation du Handicap) la MTP (Majoration pour Tierce Personne, c’est la pension d’invalidité).

Articles annexes : 
Abattement pour les personnes âgées en 2018
Quelles sont les conditions pour toucher le minimum vieillesse
Les aides à domicile pour les personnes âgées

 

  • Recherchez une résidence

    Plus d'options de recherche
  • Contactez-nous

Comparaison des résidences