Trouver votre résidence
Plus d'options de recherche
nous avons trouvé 0 résultats
Vos résultats de recherche

Vivre en communauté pour les seniors

Domitys met tout en oeuvre pour vous voir sourire, ensemble.

Si nous avons vu précédemment, les nombreux avantages pour les seniors, que présente le fait de vivre en communauté, intéressons-nous aux moyens mis en oeuvre pour permettre aux personnes âgées de ne plus vivre seules. Vivre en communauté ne s’accorde pas seulement avec les résidences seniors, les maisons de retraite… 


Je souhaite entrer en contact avec un conseiller


Les colocations entre seniors


Les colocations traditionnelles se développent de plus en plus chez les seniors qui ne veulent pas vivre seuls ou dans des établissements spécialisés. Ce principe d’habitat partagé permet une expérience unique dans laquelle vous ferez des économies du fait que les loyers soient partagés. En effet, la hausse du coût de l’immobilier ne permet plus aux personnes âgées à faible retraite de s’offrir un logement à la fois accessible et adapté à leurs besoins. La colocation entre seniors permet donc d’avoir accès à un meilleur quotidien et surtout un logement qui répond aux contraintes de l’âge. 

Autre avantage, celui d’enrichir sa vie sociale. La vie en colocation n’est pas réservée aux étudiants et cela ne vous impose pas de devoir vivre avec autrui en permanence non plus. Au contraire, vous êtes chez vous et en totale autonomie, si vous souhaitez vous retrouver seul ou si vous ne voulez pas manger la même chose que votre colocataire, c’est tout à fait possible, vous avez votre coin, votre chambre et rien ne vous force à tout partager. 

Opter pour colocation entre seniors permet également une certaine garantie, du fait qu’il n’y est pas trop d’écart entre les générations. Les besoins sont donc plus facilement les mêmes et cela garantit en quelque sorte, la sécurité, notamment en termes d’équipement et d’aménagement du logement. Finalement, vivre en colocation c’est être solitaire et solidaire. Pour trouver un colocataire avec qui partager son logement, je vous propose de vous rendre sur le site Appartager.com qui est un portail recencant les colocations seniors partout en France. 


Les colocations intergénérationnelles


Afin de répondre à cette problématique d’isolement des personnes âgées, un concept s’est développé et donne la possibilité de cohabiter avec des étudiants ou jeunes actifs. C’est la colocation intergénérationnelle ! Les étudiants étant en difficulté financière et les personnes âgées en recherche constante de compagnie, la colocation intergénérationnelle est l’idéale pour créer du lien entre les générations.  Et si chacun y trouve son compte, c’est aussi grâce à une bonne organisation. Tandis que les étudiants apportent une aide quotidienne, les personnes âgées profitent de revenus plus importants et d’une compagnie. 

Le principe est simple, le senior loue à un étudiant, une chambre de son logement en l’échange d’une faible somme et de temps de présence et de partage avec son hôte. Cette solution apporte de nombreux avantages :

  • Le senior bénéficie d’une rentrée d’argent plus importante 
  • Il est moins seul et se sent plus en sécurité 
  • Il peut être aidé par l’étudiant pour les tâches quotidiennes: vaisselle, repas…
  • Il se sent utile à l’idée d’aider un jeune à se loger à moindre coût.

Les familles d’accueil


En perte d’autonomie, ou par choix, les familles d’accueil assurent la prise en charges des seniors au quotidien. Ils sont donc chez eux, entouré et aidé. Voici une autre alternative ! Les accueillants familiaux sont agréés par le conseil départemental, ils reçoivent des seniors ou des personnes handicapées chez eux et leur font partager leur vie de famille. Ainsi, contre une rémunération, les personnes âgées bénéficient d’une présence aidante et stimulante et d’un accompagnement personnalisé. Cependant, si cette solution de logement pallie aux maisons de retraite, la réglementation est très complexe, tout comme pour une famille d’accueil pour enfant. Pour prétendre à devenir famille d’accueil il faut donc : 

  • Vivre dans un logement décent et compatible aux contraintes de l’âge et du handicap
  • Les conditions d’accueil doivent pouvoir assurer la santé, la sécurité et le bien-être des personnes âgées. 
  • L’accueillant s’engage à suivre une formation et accepte le suivi social et médical du senior 
  • Ne pas avoir de casier judiciaire 

D’autres contraintes réglementaires viennent s’ajouter à celles-ci, cependant elles sont très aléatoires, nous vous conseillons donc de vous renseigner auprès de votre département. Intéressons-nous à présent aux différents types de séjours proposés dans les familles d’accueil, car le principal avantage de cette alternative est sa souplesse. Votre séjour peut être : 

  • Temporaire suite à une hospitalisation par exemple
  • Permanent 
  • À temps partiel, selon vos besoins, juste la journée ou bien le soir 
  • Séquentiel par exemple tous les week-ends…

Mais alors comment aller vivre chez un accueillant familial ?


La démarche est simple, il s’agit dans un premier temps de vous renseigner auprès de votre conseil départemental qui vous mettra sans doute en relation avec une famille d’accueil. Un véritable contrat d’accueil qui recense les caractéristiques à remplir,  sera signé par les deux parties.


Combien ça coûte ?


Le coût de l’accueil est variable en fonction du nombre de jours d’accueil et des conditions financières fixées dans le contrat. Ainsi, le prix varie selon : 

  • La rémunération pour services rendus 
  • Les frais d’hébergement (nourriture, linge…) 
  • Une éventuelle indemnité en cas de handicap nécessitant une monopolisation de l’accueillant. (Des équipements adaptés au niveau d’autonomie, salle de bain…)
  • L’occupation des pièces consacrées à la personne accueillie. (Une chambre de minimum 9m²) 
  • Un moyen de communication en cas d’urgence 
  • Garantir le lien social, les sorties, activités…

Afin de vous aider à financer votre famille d’accueil, des aides sont à votre disposition, tels que : l’APA, les aides au logement ou encore l’ASH. Pour plus d’informations concernant ces aides, je vous laisse lire l’article : Les aides financières pour les retraités. L’accueillant familiale est rémunéré par le biais du senior dans le cas d’un contrat de gré à gré ou bien par l’organisme qui vous emploie sur ce poste. 


Vivre ensemble et faire plaisir !


Quel que soit le moyen de vivre en communauté que vous avez choisi, la vie à plusieurs, nécessite une réelle organisation, mais aussi une bonne entente. L’idée de mettre en place un  “règlement de cohabitation” peut permettre d’encadrer la vie quotidienne. C’est l’occasion aussi de prévoir des petits moments à partager où chacun est disponible ! 

  • Un dîner collectif mensuel, car parfois, c’est difficile de pouvoir se retrouver autour d’un bon repas lorsque nos rythmes de vie ne sont pas les mêmes. 
  • Des balades en groupe, pour vous permettre de découvrir votre colocation en dehors de votre logement. Partager ses passions, ses loisirs, rencontrer son entourage…
  • Préparer des moments autour de la table et faites des jeux de société, tout le monde aime ça ! 
  • Enfin, le plus important, privilégiez des moments de dialogue, où vous vous écoutez mutuellement, échangez sur vos expériences, vos centres d’intérêts …

Articles annexes : 
Les clubs du 3ème âge : ringards ou opportunités de rencontres
Ville ou il fait bon vivre pour les seniors
Achat carte senior sncf, bénéficier des avantages 

  • Recherchez une résidence

    Plus d'options de recherche
  • Contactez-nous

Comparaison des résidences