fbpx
Your search results

Quels GIR pour entrer dans une résidence services seniors ?

Comprendre la Grille AGGIR

La grille nationale AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources) permet d’évaluer le niveau de dépendance d’une personne âgée. Elle est utilisée lors d’une demande d’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA).

Elle mesure les capacités à accomplir des activités corporelles et mentales essentielles de la vie quotidienne, ainsi que des activités domestiques et sociales.

Ce système, élaboré pour assurer une évaluation précise et fiable, permet de classifier les personnes âgées en différents niveaux de GIR, reflétant leur degré de perte d’autonomie.

Voici le système de notation de l’AGGIR :

Note Description
A Les actions sont accomplies de manière spontanée, correcte et entièrement autonome.
B Les actions sont réalisées de manière autonome, mais pas spontanément. Elles sont effectuées partiellement et/ou de manière incorrecte.
C Les actions ne sont ni accomplies spontanément, ni correctement, ni intégralement.

Comment est calculé le GIR ?

Le calcul du GIR se fait à travers l’évaluation des 10 activités « discriminantes » et 7 activités « illustratives » définies par la grille AGGIR. Chaque activité est minutieusement examinée pour déterminer le degré d’autonomie de la personne. Les activités « discriminantes » sont utilisées pour mesurer l’éligibilité à l’APA tandis que les activités « illustratives » permettent au médecin de mieux comprendre la situation quotidienne de la personne âgée.

Voici la liste de certaines activités corporelles et mentales qui sont évaluées pour le GIR :

  • L’action de se lever, se coucher, s’asseoir
  • L’action de se déplacer à l’intérieur et à l’extérieur
  • L’hygiène
  • La préparation et la prise des repas
  • L’habillage et le déshabillage
  • Se repérer dans l’espace et le temps
  • L’utilisation de moyen de communication à distance (téléphone, alarme, etc.)

Ainsi que la liste des activités domestiques et sociales qui permettent d’illustrer le quotidien de la personne :

  • La capacité à préparer et à conditionner les repas
  • La gestion financière
  • L’utilisation des transports en commun ou individuels (voiture, vélo, etc)
  • La gestion administrative
  • La prise de médicament (respect de l’ordonnance, renouvellement en pharmacie, etc.)
  • La pratique d’activités et de loisirs
  • La capacité à tenir son logement (ménage, petits travaux, etc.)

L’admission en résidences seniors selon le GIR

Le niveau de GIR d’une personne âgée est déterminant pour son admission en résidence seniors.

Les résidences seniors sont généralement adaptées aux personnes de GIR 5 et 6 et parfois de GIR 4, offrant divers services tels que la restauration, le ménage ou la conciergerie.

Il est important de comprendre que ces établissements ne sont pas équipés pour accueillir des personnes présentant une dépendance élevée (GIR 1 à 3), qui nécessitent souvent des soins plus intensifs.

GIR et Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) est étroitement liée au niveau de GIR. Les personnes classées dans les GIR 1 à 4 peuvent prétendre à l’APA, qui est destinée à financer les aides nécessaires liées à leur perte d’autonomie.

En revanche, les GIR 5 et 6 ne permettent pas de percevoir l’APA, bien que d’autres formes d’aide au logement puissent être disponibles. Comme L’APL (Aide Personnalisée au Logement) et L’ALS (Allocation de Logement Social)

Quelles démarches pour faire une demande d’évaluation du GIR ?

Pour faire évaluer ou réévaluer le GIR, il est nécessaire de se rapprocher d’un professionnel de santé, comme votre médecin traitant. Cette évaluation est un processus rigoureux qui prend en compte divers aspects de la vie quotidienne et de la santé de la personne. Les services du département peuvent également être contactés pour faciliter cette démarche.

Faire réévaluer son GIR suite à une perte d’autonomie

En cas de changement dans l’état de santé et de perte d’autonomie, il est possible de demander une réévaluation du GIR.

Cette démarche est essentielle pour s’assurer que le niveau d’aide et de soutien correspond toujours aux besoins actuels de la personne âgée.

Si une personne a déjà passé une évaluation du GIR et a été classée en GIR 5 ou 6 par le passé, elle peut solliciter une nouvelle évaluation si son niveau d’autonomie s’est dégradé.

Cela permettra de déterminer son nouveau degré de GIR et, par conséquent, de réévaluer le droit à l’APA ou d’autres aides.

Pour connaître votre niveau d’autonomie et calculer votre GIR, vous pouvez faire une simulation du GIR sur la grille de l’AGGIR. Le simulateur vous aide à évaluer votre GIR de manière autonome, mais vous devrez vous rapprocher de votre médecin traitant pour un calcul plus précis.

  • Contactez-nous

    • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Compare Listings