Vos résultats de recherche

Dépression chez les personnes âgées

Si nous avons vu précédemment les différents symptômes de la dépression chez les seniors, il est tout de même important de comprendre les facteurs qui pourraient en être à l’origine pour savoir comment la traiter. Chez les personnes âgées et chez les plus jeunes, la dépression ne se manifeste pas de la même manière. Si l’on remarque généralement des troubles du sommeil, une perte de poids ou d’intérêt, la dépression chez les seniors, peut-être beaucoup subtile notamment du fait que la vieillesse engendre ce genre de symptômes. Ainsi, les détails sont très importants pour ne pas rater un éventuel état dépressif, on peut retrouver une très forte anxiété, de l’agressivité, des douleurs… Ces symptômes qui n’évoquent pas immédiatement la dépression, sont souvent constatés.


Je souhaite entrer en contact avec un conseiller


Voici, les facteurs déclencheurs qui peuvent en être la cause d’un problème de santé chez les seniors :

  • Le facteur de vulnérabilité génétique : Il s’agit en l’occurrence d’un gène plus fragilisé chez la personne. On parle notamment de gène du transporteur de la sérotonine, c’est une protéine qui transporte des neurotransmetteurs dans le cerveau. Parfois, ce gène est atteint et entraîne donc une tendance à la dépression. 
  • Attention ! Cependant, une ne s’agit pas d’une maladie génétique ! 
  • Les facteurs environnementaux : La dépression peut survenir lors de chocs émotionnels dû à un événement stressant voir traumatisant. Les personnes ayant connu des violences physiques, sexuelles ou psychologiques ont une forte tendance à être dépressives. Dans d’autres cas, cela peut-être due à un changement conséquent dans sa vie, par exemple la perte de son emploi, des problèmes judiciaires….
  • Les facteurs psychologiques de personnalité : Ici, on constate, que selon la nature d’être de la personne, sa manière de percevoir, de ressentir, on est plus ou moins sujet à l’état dépressif. Ces éléments font partie intégrante de notre personnalité et il est difficile de savoir les gérer.
  • Les facteurs saisonniers : Souvent la cause d’une dépression, ici c’est le temps qui nous impacte. La lumière, la luminosité, la pluie ont un impact sur notre moral. On parle aussi de dépression chronique.
  • L’abus de prise de substances dites tranquillisantes : Le tabac, l’alcool, la drogue douce… Ces substances jouent un rôle sur notre moral. En pensant se détendre, l’effet est finalement opposé, car la nécessité de s’en procurer nous rend dépendant et donc sans ça, nous nous sentons anxieux, stressé…

Voilà donc l’ensemble des facteurs pouvant vous mener à une dépression plus ou moins importante. On parle aussi du phénomène de kindling, qui correspond à la récurrence de la dépression suite à une maladie par exemple. C’est le risque de rechute face à un événement qui impacte notre moral et qui donc, remet tout en question… Le kindling se manifeste par des épisodes dépressifs qui s’apaisent par la suite lorsque les événements redeviennent normaux. Si cette liste n’est pas exhaustive du fait que cette maladie est finalement propre à chacun d’entre nous, elle représente cependant la majorité des cas connus en termes de dépression. Cependant, nous vous rappelons que l’avis d’un spécialiste est primordial avant de commencer un traitement qui pourrait ne pas être adapté. D’une manière générale, l’état de dépression correspond à une maladie psychosomatique c’est-à-dire qu’elle associe des symptômes à la fois psychiques et somatiques (relatif au corps). Cependant, il existe différents types de dépressions où l’on retrouve des symptômes divers.


Les différents types de dépression 


La dépression dite névrotique

Elle correspond à un état dépressif d’intensité modérée, due très souvent à des traits de caractère fragiles comme le manque de confiance en soi, l’hyper émotivité, importance du regard que l’on porte sur nous…. Le problème pourrait être résolu par un meilleur contexte affectif ou social.

La dépression psychotique

Elle se traduit par la perte du contact à la réalité, en l’occurrence des idées délirantes apparaissent, un sentiment de culpabilité et une remise en question constante. “Tout est de ma faute, plus rien ne me rend heureux…” 

La dépression endogène

Aucun événement extérieur n’est lié à ce type de dépression. Elle se manifeste le plus souvent à cause de trouble de bipolarité ou encore d’une maladie psychiatrique. 

La dépression réactionnelle

Elle se caractérise par des épisodes de baisse d’humeur ou de tristesse liés à un événement récent ou non, qui nous a traumatisé. 

Quel que soit votre âge, l’état de dépression n’est pas à prendre à la légère et encore moins lorsque l’on prend de l’âge ! En effet, si elle touche une grande partie des seniors en France, elle est souvent normalisée par le fait que les seniors soient “âgées”. La baisse du moral ferait donc partie des aléas de la vieillesse… Notons, l’ampleur du suicide chez les personnes âgées, qui touche en moyenne 40 personnes sur 100 000, selon une étude des Centers for Disease Control and prevention (CDC). Ces chiffres témoignent de l’emprise de la dépression chez les seniors, mais ici encore, ces résultats restent difficilement évaluables du fait que cette génération à une forte tendance à garder en eux toutes leurs idées noires, par pudeur, par peur… Sans compter le nombre assourdissant de tentatives de suicide non abouties…

Alors, NON ! Les sentiments de tristesse et de déprime ne sont pas normaux, même chez les personnes âgées. La dépression est une maladie ! Il est temps de remédier à ce fléau de plus en plus présent en France car si la vieillesse implique souvent des pathologies liées à l’âge, la dépression n’en fait en aucun cas partie. 


7 façon de vaincre la dépression chez les seniors 


1. Séparer la maladie de la dépression 

La dépression chez les personnes âgées est plus compliquée à identifier et à traiter que celle des personnes plus jeunes en raison de toutes les autres maladies impliquées. Par exemple, la maladie de Parkinson affecte directement la chimie du cerveau et peut exacerber les symptômes dépressifs. Les estimations montrent que 25% des patients atteints de cancer sont déprimés et que pas moins de 50% des patients victimes d’un AVC souffrent de dépression.

2. Eviter de boire

Pensiez-vous que les adolescents étaient les plus à risque de toxicomanie ? En fait, l’abus d’alcool et de drogues est très répandu chez les personnes de plus de 60 ans, touchant 17% des adultes plus âgés. Il n’est pas rare que les personnes âgées consomment de l’alcool et des drogues pour faire face à la solitude ou à la douleur chronique. Pour l’un, l’alcool est un dépressif et va vous déprimer encore plus (une fois que vous descendez du bourdonnement bien sûr). Faire sauter des sédatifs peut être mortel, surtout quand il est pris avec de l’alcool. L’alcool et les drogues peuvent également interférer avec les effets des médicaments pris pour le diabète, les maladies cardiaques et d’autres problèmes courants chez les personnes âgées. Enfin, la toxicomanie augmente le risque de suicide, en particulier chez les hommes âgés.

3. Essayez le Tai Chi

Parce que l’invalidité et la dégradation de la qualité de vie sont deux des problèmes majeurs de la dépression chez les personnes âgées, les seniors ont tout intérêt d’éviter les chutes. La crainte de tomber est légitime chez les personnes âgées car environ 33% des Américains âgés de 65 ans et plus chutent au moins une fois par an. Et quand on prend en compte les taux d’ostéoporose, d’arthrite et de systèmes cardiopulmonaires faibles chez les personnes âgées, la guérison d’une fracture n’est pas si facile. Par conséquent, prenez un programme d’exercices comme le Tai Chi, un art martial qui enseigne l’agilité, les mouvements lents et la coordination entre le corps et l’esprit. Il a été prouvé que le tai-chi prévient les chutes chez les personnes âgées, car il favorise l’équilibre, la force et la confiance en soi. La musculation avec des poids libres ou des élastiques est également bénéfique. Et le yoga aussi

4. Traiter toute insomnie

80% des personnes déprimées souffraient d’insomnie et que plus une personne était déprimée, plus elle risquait d’avoir des problèmes de sommeil. Et vice versa ! Le traitement de la dépression chez les personnes âgées est donc absolument essentiel : traiter les problèmes de sommeil et adopter une bonne hygiène de sommeil, comme se coucher tous les soirs à la même heure, se réveiller à la même heure le matin et consommer moins de caféine.

5. Distinguer le chagrin de la dépression

Dans 10 à 15% des cas, la perte d’un être cher entraîne une dépression chronique. La question est quel est le chagrin normal et quelle est la dépression ? On les distingue de deux manières suivantes : La tristesse se présente généralement par vagues, avec plus ou moins d’intensité et des accès de pleurs, de tristesse intense, de culpabilité, de colère, d’irritabilité ou de solitude. Une personne en deuil peut cependant profiter des activités de la vie. Le deuil est généralement limité dans le temps et se résorbe tout seul. La dépression est une tristesse plus persistante et plus incontrôlable. En d’autres termes, une personne déprimée est incapable de profiter des activités de la vie, se contentant de traverser la vie. Elle peut également commencer à abuser de l’alcool ou d’autres drogues, avoir des difficultés à manger et à souffrir de troubles du sommeil.

6. Apporter des photos avec vous

Voici un moyen simple de vous protéger de la bête dépressive : emportez des photos de vos proches et de vos amis dans votre portefeuille. Oui ! Une nouvelle étude réalisée par des psychologues de l’UCLA a révélé qu’en regardant simplement une photo de leurs proches, un groupe de femmes signalait moins de douleur aux stimuli thermiques de leurs avant-bras que regarder les images d’un objet ou d’un étranger.

7. Se faire de nouveaux amis.

Encore mieux que les photos, voir des des personnes réelles ! De nombreuses études ont démontré que les personnes disposant de solides réseaux sociaux sont plus résilientes à la dépression et à l’anxiété, en particulier chez les personnes âgées. Et comme perdre de la famille et des amis fait partie du vieillissement, il est particulièrement important que les personnes âgées fassent un effort pour rencontrer de nouvelles personnes. Voici quelques suggestions : Essayer un club de lecture, faire du bénévolat, suivre un cours du soir et entrer en contact avec votre association d’anciens élèves, rejoindre une ligue de bowling, s’impliquer dans votre église, ou choisir un restaurant ou un café de l’endroit où vous pourrez flâner.

Articles annexes : 
Comparatif mutuelle santé senior
Cure thermale anti stress et dépression 
Comment aider une personne âgée dépressive ? 
Les huiles essentiels pour seniors
Asthénie chez les personnes âgées : Lutter contre la fatigue

  • Recherchez une résidence

    Plus d'options de recherche
  • Contactez-nous

Comparaison des résidences