Trouver votre résidence
Plus d'options de recherche
nous avons trouvé 0 résultats
Vos résultats de recherche

Aide seniors : Quelles aides pour les retraités ?

On imagine bien qu’avec l’âge, nos envies et nos besoins évoluent. Financièrement, physiquement et moralement, les choses peuvent devenir compliquées à gérer lorsque l’on est tout seul. Et oui, même s’il est inévitable de vieillir, on n’est jamais réellement prêt pour tous ces changements…


Aides aux seniors, nous vous expliquons tout :


Je souhaite entrer en contact avec un conseiller

Alors, pour vous accompagner, de nombreuses aides sont mises en place. Entre aide à domicile, aides financières, aide à l’embauche… Finalement, la retraite donne l’accès à plein d’avantages ! Il est temps de s’intéresser aux aides dont vous avez le droit. Nous éclaircissons tous les points noirs qui vous angoissent…Voici une liste non exhaustive des diverses aides pour les personnes âgées.


Les aides à domicile pour les personnes âgées 


En perte d’autonomie, les tâches du quotidien, peuvent devenir pesantes à réaliser. La fatigue s’installe et puis souvent, on a plus envie de s’embêter pour nous-mêmes ! 
Afin que vous puissiez vivre votre retraite en toute sérénité, des aides à domicile vous sont réservées, pour vous, seniors. Quelle que soit votre demande, vous pouvez faire appel à un service prestataire ou mandataire. 

Différence entre service prestataire et mandataire : 

Le service prestataire : Dans ce cas, l’intervenant qui apporte une aide à la personne âgée dépend d’un organisme. Les prestations perçues par le seniors passe donc par le biais de l’organisme qui lui-même se chargera du recrutement d’un intervenant. Les tarifs sont donc encadrés. 

Le service mandataire : Ici, c’est la personne âgée qui se retrouve employeur de son intervenant qu’elle a choisi d’ailleurs. La rémunération revient donc directement à l’intervenant à l’inverse d’un intervenant prestataire qui recevra sa paye par le service en lui-même. Par conséquent, le recours à un service mandataire peut être plus onéreux. 

Les types de services d’aides à domicile : 

  • Préparation des repas et aide à la prise 
  • Tâches ménagères (entretien du logement, du linge…)
  • Entretien et hygiène de la personne âgée  (aide à la toilette, habillage…)
  • Livraison des courses à domicile 
  • Accompagnement pour les sorties 
  • S’occuper des animaux de compagnies 
  • Aide dans les démarches administratives
  • Suivi de la prise de traitements médicaux

Cependant,nous vous rappelons que cette liste est non exhaustive et que d’autres services peuvent être pris en charge par les intervenants d’aide à domicile.


Aides financières pour les retraités 


Afin d’aider au financement de ces dépenses, qui peuvent être conséquentes, selon les ressources perçues par le senior, des aides financières pour les personnes âgées peuvent être mises à disposition.

Ainsi vous pourrez bénéficier d’un confort sans faille et surtout sans vous endetter ! 

Les différents types d’aides financières :

  • Les allocations personnalisées d’autonomie (APA) : pour les seniors de plus de 60 ans, non autonomes, cette aide n’impose aucune condition de ressources et est attribuée par le Conseil Général. 
  • Aide ménagère à domicile : en cas d’inaptitude, les personnes âgées de 60 ans et plus et qui ne sont pas bénéficiaires de l’APA, peuvent prétendre à la prise en charge de l’allocation par le département à condition que ses revenus soient inférieurs à 777,16 € seul. Autrement, c’est la Caisse de retraite qui financera cette aide. 
  • Aide sociale (ASH) : pour les personnes âgées de plus de 65 ans qui perçoivent des revenus trop faibles pour se loger. Cette aide leur accorde une avance récupérable qui permet de couvrir une partie ou l’intégralité des frais de logement. 
  • Aide fiscale : on parle de crédit d’impôt, une aide perçue pour les seniors ayant besoin d’une aide à domicile. Ainsi, les frais annuels liés à cet effet, permettent un crédit d’impôt égal à 50%. 

Attention ! Les dépenses d’aide à la personne, sont plafonnées à 12 000 € pour les plus de 65 ans et de 20 000 € pour les personnes âgées possédant une carte d’invalidité. De plus, seuls les retraités imposables bénéficient d’une aide fiscale pour l’aide à domicile par le biais d’une réduction d’impôt. 

  • Aide complémentaire santé : autrement appelé aide du fond d’action sociale, cette aide peut-être perçue pour les seniors, sous conditions de ressources et pour des actions qui ne sont pas prises en compte 
  • Prestation de compensation pour les personnes handicapés (PCH) : cette aide est accordée pour les personnes âgées en nécessité d’une assistance à la mobilité, présentant des difficultés de communication, ou d’entretien… Il faut avoir au maximum 75 ans et que le handicap soit intervenu avant 65 ans. Elle peut être complétée par l’ASI (aide supplémentaire d’invalidité) Si d’autres avantages peuvent être perçues, cette liste représente les principales aides financières pour les personnes âgées. 

Quelles sont les conditions pour toucher le minimum vieillesse ? 


Le minimum vieillesse correspond en réalité à l’ASPA. En effet, c’est l’ancien nom qu’on lui donnait avant qu’il ne soit remplacé par l’allocation de solidarité aux personnes âgées.  Si cette aide garantissait, le minimum de ressources pour les personnes âgées ayant de faibles revenus, seules les personnes qui en bénéficiaient avant 2006 ou qui ont commencé à en bénéficier en 2006, peuvent continuer à percevoir le minimum vieillesse.Ces personnes peuvent également demander à changer pour bénéficier de l’ASPA. Mais alors, quelles sont les conditions pour toucher le minimum vieillesse ?Intéressez-vous à notre article si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet. 

Allocation de solidarité pour les personnes âgées (ASPA) 

Autrefois, appelé le minimum vieillesse, cette aide est attribuée tous les mois sous conditions de ressources aux personnes âgées reconnues inaptes au travail ou à la retraite qui se retrouvent en difficulté pour financer les dépenses de vie quotidienne. 

Conditions générales pour percevoir l’ASPA :

  • Avoir au moins 65 ans ou être reconnu inapte à 50% minimum.
  • Percevoir des revenus de maximum de 10 418,40 € par an pour une personne ou 16 174,59 € pour un couple. 
  •  Être de nationalité française ou titulaire d’un titre de séjour d’au moins 10 ans. 

Les conditions d’éligibilité varient, selon un ensemble de critères.


Abattement pour les personnes âgées en 2018


Afin de percevoir un abattement pour les personnes âgées en 2018, il faut avoir plus de 65 ans au 31 décembre de l’année d’imposition. Dans d’autres cas, les personnes invalides titulaires d’une pension militaire d’invalidité, d’une invalidité pour accident du travail ou d’une carte de mobilité d’inclusion. 

L’abattement est soumis à un plafond de revenus annuels, ainsi le montant de l’abattement dépend du montant du revenu net global après déduction des déficits des années précédentes et des charges du revenu global. Le revenu net global du bénéficiaire ne peut excéder 24 390 €. Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous expliquons tout dans cet article. 


Articles annexes :
10 accessoires pour senior avec 1001 residence senior
Que faire à la retraite : 13 activités pour s’occuper
Avantage senior 60 ans et plus : Quels sont les avantages ?
L’emploi pour les seniors et le marché du travail
Découvrir nos partenaires – 1001 residence senior
Retraite pour senior : On vous explique tout !
Tout savoir sur la santé des seniors

  • Recherchez une résidence

    Plus d'options de recherche
  • Contactez-nous

Comparaison des résidences